mvBlueCOUGAR-X assure la sécurité sur les chantiers

Système Blaxtair avec caméras mvBlueCOUGAR-X
Système Blaxtair avec caméras mvBlueCOUGAR-X

Peu importe si les conducteurs des gigantesques engins de chantier, camions, excavateurs, rouleaux compresseurs n’ont qu’une vision très partielle de leur environnement, et donc représentent un risque certain pour les piétons du voisinage.  La plus grande majorité des entreprises comptent sur les performances d’une alarme « recul », ce qui est même obligatoire d’un point de vue légal pour les pays Européens. Néanmoins, ces alarmes de recul ne sont souvent pas suffisantes. Déjà, ces alarmes, parfois très bruyantes, peuvent devenir génantes sur les chantiers de nuit. Ensuite, leur niveau sonore peut être facilement couvert par d’autres bruits générés sur le chantier, quand le piéton n’est pas porteur d’écouteurs de musique, ou de bouchons d’oreilles. Pour améliorer la sécurité de ces sites, la responsabilité devrait être transférée à la machine elle-même et donc le conducteur. Pour cela, la société Française ARCURE à Paris a créé le système BLAXTAIR. Le système perçoit la zone de danger autour des machines en 3 dimensions et vérifie en permanence si un être humain se situe dans la zone de danger.

BLAXTAIR est basé sur les principes de la vision stéréoscopique, et contient 2 caméras numériques Gigabit mvBlueCOUGAR-X et un puissant processeur image Temps Réel. Il peut ainsi détecter une forme humaine, quelque soit sa position : Debout ou à genoux. Des algorithmes spécifiques et propriétaires sont utilisés pour scanner les informations 3D et détecter une éventuelle présence humaine. Le calcul est réalisé 10 fois par seconde. Si un obstacle est détecté, le conducteur est averti moins de 300ms après. L’alarme est lancée de deux façons : Optique (Flash couleur d’une lampe et de l’écran de contrôle) et accoustique (Alarme dans la cabine). Trois « états » différents du système sont possibles : Vert (Zone vide), Jaune (Personne en approche, pas en danger immédiat), Rouge (Entrée en zone de danger immédiat).

ARCURE a procédé à de nombreux tests de caméras de différents constructeurs, et a finalement choisi le mvBlueCOUGAR-X. Les facteurs décisifs de ce choix sont uniques à plus d’un titre. Tout spécialement la synchronisation très précise des deux caméras (Master et Slave) par l’utilisation de l’horodatage, tout en assurant indépendamment l’AEC et l’AGC (Exposition et Gain automatique) de chaque caméra, tout ceci effectué dans une zone particulière du capteur (AOI). De plus, les deux caméras ont été placées dans une enceinte close IP69K, ce qui n’a posé aucun problème pour deux raisons : La très faible consommation et le boitier compact et solide de la caméra. La dissipation thermique a été optimisée, si bien qu’une température extérieure de 70°C (158°F) a pu être constatée pendant plusieurs heures de fonctionnement, sans aucun dommage pour les deux caméras. « L’intégration rapide de fonctionnalités additionnelles, tout comme la très large palette de réglages offerte par l’interface logicielle a permis une réduction importante des phases de recherche et de mise au point », dit Mr Patrick Mansuy, Président d’ARCURE. « Sans la flexibilité offerte par MATRIX VISION – pas seulement au niveau matériel – cela n’aurait pas été possible », continue M. Mansuy.  

Horst Mattfeld, le directeur de fabrication de MATRIX VISION, explique quels challenges ont du être relevés pour cette application 3D en extérieur, et dans quelles autres situations ces solutions peuvent être également utilisées. Sur le PC, les algorithmes de détection requièrent une forte puissance CPU, que nos caméras intelligentes ne peuvent délivrer à l’heure actuelle. Un processeur industriel multi-cœur X-86, fonctionnant sous linux, est adapté à cette tâche. Egalement, les caméras sont soumises à rude épreuve : Pour les utiliser sur tous les sites d’opération, elles doivent être très robustes et insensibles aux fortes températures. Une grande résistance aux chocs ainsi qu’un suivi précis et permanent de la température interne ont également été demandées par ARCURE. Un traitement d’image rapide était aussi obligatoire. L’AEC et l’AGC automatique dans une fenêtre d’intérêt donnent donc de bons résultats, quelles que soient les conditions locales d’éclairement. Pour l’installation physique du système de sécurité, une attention particulière a été portée aux câbles, suffisamment longs mais insensibles aux nombreuses perturbations électromagnétiques, tout comme l’excellente précision dans la synchronisation des deux caméras.

Autres domaines d’application

L’observation environnementale d’objets en mouvement est un domaine d’utilisation de ces systèmes 3D, mais une observation statique (sans placement sur un engin en mouvement) peut également être envisagée.  

Citation

L’intégration rapide de fonctionnalités additionnelles, tout comme la très large palette de réglages offerte par l’interface logicielle a permis une réduction importante des phases de recherche et de mise au point.

Retour